Les chatterbaits vont changer votre pêche ! (1/2) Photos : Dalien

Les chatterbaits sont des leurres désormais connus. Toutefois, leur utilisation demeure assez confidentielle. Je me souviens de Guillaume Martino il y a six ou sept ans qui les employait abondamment en France et en Italie, mais depuis, j’ai peu rencontré de pêcheurs qui se montraient vraiment prompts à les dégainer — sauf en désespoir de cause. Moi-même n’ai-je jamais fait montre d’un fol enthousiasme pour eux, ce en quoi je partageais l’avis de Tanguy Marlin.

1Je ne sais pas si ce dernier a changé d’avis depuis, mais je crois que c’est désormais mon cas. La victoire de Matthias Lothy et d’Arnaud Rizzi lors de la dernière finale du Défi Predators — principalement avec ce type de leurre — ainsi qu’une longue discussion avec Mads Grosell ont fini de me convaincre de l’importance des chatterbaits.

Le principe est désormais simple et connu : une palette fixée à l’avant d’une jighead, généralement un rubber jig, et c’est parti. Bête comme chou, trop bête peut-être pour interpeller les foules. Mais j’ai aussi noté que David Dubreuil avait pris soin de développer son propre chatterbait, le Secator si mes souvenirs sont bons ; ce ne peut-être un hasard : David n’est pas du genre à développer des produits pour le seul plaisir de mettre un bait de plus à sa gamme. Le bougre doit bien savoir ce qu’il fait ! Mais pourquoi cet engouement de la part des spécialistes ?

bilde4

Comme je le disais plus haut, c’est en discutant sur le salon de Clermont-Ferrand avec Mads Grosell, le développeur des bilde2produits Savage, que la lumière est tombée sur moi. Car Mads ne propose pas de chatterbait, il propose plutôt de changer n’importe quel leurre en chatterbait ! Sa démarche a en fait commencé l’année passée avec les Crazy Blade Jigghead, une palette de chatterbait montée sur une simple tête plombée ; le pêcheur choisit ensuite quel leurre il souhaite monter dessus. Mais cette année, c’est avec un autre système et en un sens en franchissant une étape qu’il revient sur son concept : cette fois les Crazy Blades peuvent être fixée sur n’importe quel tête plombée, donc sur n’importe quel leurre, en un tour de main. Par un ingénieux dispositif, le pêcheur installe ou retire la blade en quelques secondes, transformant le leurre avec lequel il pêchait en authentique chatterbait.

8La première chose qui frappe alors quand on inspecte le dispositif, est que la palette n’est pas en métal comme sur les autres modèles, mais en plastique épais. Tandis que David a sur ses modèles Hart opté pour le son métallique de palettes entrechoquées, Savage Gear propose un modèle d’emblée silencieux mais qui brasse beaucoup plus d’eau. Charge ensuite au pêcheur de rendre son montage rattling, par exemple en enfonçant une chambre à bille dans le leurre souple (dans la queue si c’est un shadtail). Mais cela ne nous dit toujours pas pourquoi nous devrions préférer un chatterbait à un leurre simplement monté sur tête plombée ? C’est ce que nous verrons la prochaine fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *